24/03/2016

762. Amphion. Le jardin Votif Anna de Noailles


Réalisé à partir de photos prise par mes soins il y a quelques années, voici un petit diaporama évoquant le jardin votif Anna de Noailles, à Amphion, conçu par Emilio Terry dans une bande de terrain qui jouxte la Villa Bassaraba (propriété privée qui ne se visite pas) pour rendre hommage à la poétesse qui a si bien chanté les rives du Léman et vécu dans cette villa.
*** Une belle restauration conduite par la ville d'Evian a rendu beaucoup... de cachet à ce lieu tranquille, propice à la méditation, malheureusement difficile d'accès en bordure de la RD 5 et sans possiblité de stationnement ***
----------------------------------
Cliquez sur le lien ci-dessous.
https://drive.google.com/file/d/0Bw5eIDuc9biJblNZWG8yb1FlWE0/view?usp=sharing
----------------------------------

24/06/2015

761. Anna de Noailles et le lac Léman

Un ouvrage tout à fait captivant et riche de souvenirs !
http://www.bleulefit.com/Anna-Noailles



08/06/2015

760. Vevey et Anna de Noailles






















Vevey à l'heure roumaine : la ville de Vevey reçoit l'ouvre poétique complète de la poétesse Anna de Noailles des mains de sa petite nièce, Eugénie de Brancovan.
-----------------------------------------------
La comtesse Anna-Elisabeth de Noailles est née princesse. Princesse Bibesco Bassaraba de Brancovan. D'origine roumaine, elle est venue au monde à Paris le 15 novembre 1876 et y est décédée le 30 avril 1933. Grâce à une enfance privilégiée qu'elle partage entre Paris et les rives du Lac Léman, à Amphion, elle deviendra poétesse et romancière. Elle a été la première femme commandeur de la légion d'honneur ainsi que la première femme reçue à l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique. Sa petite nièce, Eugénie de Brancovan, dernière survivante de la famille, a récemment fait don à la Municipalité de Vevey de trois gros volumes de l'ouvre poétique complète de sa grande tante. Ces ouvres sont désormais déposées à la bibliothèque de Vevey. Un buste de la comtesse de Noailles avait déjà été légué à la ville en 1936 par le sculpteur James Vibert. Il voulait que ce buste trouve place «dans l'une des cités de la rive suisse que la comtesse a visitée, aimée et chantée dans son ouvre», stipule l'acte officiel de la ville conservé aux Archives de Vevey.
Des liens étroits
Cette donation vient appuyer l'année de la Roumanie à Vevey. L'Association Vevey-Goicea fête cette année les 25 ans de sa création et de son partenariat avec la ville de Vevey. Plusieurs événements sont au programme avec notamment des lectures publiques, un voyage public en Roumanie du 17 au 21 septembre, ainsi qu'une présentation non-payante de quatre films roumains au Cinéma Rex le 8 novembre. L'association fait partie du mouvement Opération Villages Roumains (OVR-CH) qui est né à la fin de 1989. Nicolae Ceausescu est encore au pouvoir, mais de nombreuses voix s'élèvent face à cette dictature. À la chute du dirigeant, quelque 206 communes suisses participent aux actions de protestation contre la destruction des villages roumains et les premiers convois humanitaires sont dépêchés sur place. Depuis, la Suisse a toujours gardé des liens étroits avec la Roumanie et plusieurs actions y ont été menées dont une aide d'urgence dans les premiers temps, suivie par des projets de coopération.
Lecture publique
Le jeudi 18 juin à 18h30, la bibliothèque municipale de Vevey accueille une lecture publique où les lettres d'Anna de Noailles, dont on retrouve le buste au rond-point Melchers situé Entre-Deux-Villes, seront lues. Sa petite nièce, Eugénie de Brancovan, sera présente lors de cet événement.

Sandra Giampetruzzi
04.06.2015

04/06/2015

759. Portrait d'Anna de Noailles, par Jacques Emile Blanche

Etude pour le portrait d'Anna de Noailles
par Jacques Emile Blanche
Huile sur toile. Musée des Beaux-Arts de Rouen
----------------------------------------
Reproduction soumise à des droits d'auteur
©Musées de la Ville de Rouen / C. Lancien, C. Loisel
------------------
Evian-les Bains. Palais Lumière
Exposition "Jacques-Emile BLANCHE,
peintre, écrivain, homme du monde"
du 07 mai au 06 septembre 2015
-------------------





30/04/2015

758. Aujourd'hui 30 avril : anniversaire de la mort d'Anna de Noailles

 
Chers amis,
 
« Elle était plus intelligente, plus malicieuse que personne. Ce poète avait la sagacité psychologique d'un Marcel Proust, l'âpreté d'un Mirbeau, la cruelle netteté d'un Jules Renard », écrit Jean Rostand dans sa préface à Choix de poésies d’Anna de Noailles, en 1960.
Fille du prince roumain Grégoire Bibesco Bassaraba de Brancovan et de la pianiste grecque Rachel Musurus, nièce de la pianiste-mécène Hélène Bibesco et cousine des proches de Marcel Proust, Antoine et Emmanuel Bibesco, Anna Bibesco Bassaraba de Brancovan partage sa vie entre le Tout-Paris intellectuel, artistique et mondain de la Belle époque et les rives du lac Léman. Anna épouse le comte Mattieu de Noailles qui lui donnera un fils et se dédie à la vie littéraire. Auteur de trois romans et de nombreux recueils de poèmes, la plume d’Anna oscille entre romantisme et modernité, faisant la part belle à l’amour, la nature et la mort dans un lyrisme exalté. Elle entretient par ailleurs de longues correspondances avec des figures de l’époque comme Jean Cocteau, Maurice Barrès, Marcel Proust ou encore André Gide.
Première femme à être élevée au titre de commandeur de la Légion d’honneur et reçue à l’Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, son recueil Le Cœur innombrable est salué par l’Académie française qui créera en son honneur le prix Anna de Noailles pour récompenser une femme de lettres. Cela fait d’elle la femme la plus honorée de la IIIe République.
« La petite déesse impétueuse » comme la surnomme Rainer Maria Rilke crée en 1904 avec d’autres femmes, dont Judith Gautier et Julie Daudet, le prix La vie heureuse qui devient en 1922 le prix Femina, avec un jury exclusivement féminin pour contrebalancer le prix Goncourt et combattre la misogynie des jurys et cénacles de l’époque.
Femme du monde et de lettres à l’esprit vif et à la verve débordante, Anna ne laisse pas indifférent ses contemporains, et parmi eux André Gide qui dit d’elle : « Impossible de rien noter de la conversation. Mme de Noailles parle avec une volubilité prodigieuse ; les phrases se pressent sur ses lèvres, s'y écrasent, s'y confondent ; elle en dit trois, quatre à la fois. Cela fait une très savoureuse compote d'idées, de sensations, d'images, un tutti-frutti accompagné de gestes de mains et de bras, d'yeux surtout qu'elle lance au ciel dans une pâmoison pas trop feinte, mais plutôt trop encouragée. (...) Il faudrait beaucoup se raidir pour ne pas tomber sous le charme de cette extraordinaire poétesse au cerveau bouillant et au sang-froid ».
En ce jour anniversaire de sa mort à l’âge de cinquante-six ans, le 30 avril 1933, hommage à Anna de Noailles avec ce poème extrait du recueil Le Cœur innombrable (1901) :

« Le temps de vivre

Déjà la vie ardente incline vers le soir,
Respire ta jeunesse,
Le temps est court qui va de la vigne au pressoir,
De l'aube au jour qui baisse,

Garde ton âme ouverte aux parfums d'alentour,
Aux mouvements de l'onde,
Aime l'effort, l'espoir, l'orgueil, aime l'amour,
C'est la chose profonde ;

Combien s'en sont allés de tous les cœurs vivants
Au séjour solitaire
Sans avoir bu le miel ni respiré le vent
Des matins de la terre,

Combien s'en sont allés qui ce soir sont pareils
Aux racines des ronces,
Et qui n'ont pas goûté la vie où le soleil
Se déploie et s'enfonce.

Ils n'ont pas répandu les essences et l'or
Dont leurs mains étaient pleines,
Les voici maintenant dans cette ombre où l'on dort
Sans rêve et sans haleine ;

— Toi, vis, sois innombrable à force de désirs
De frissons et d'extase,
Penche sur les chemins où l'homme doit servir
Ton âme comme un vase,

Mêlé aux jeux des jours, presse contre ton sein
La vie âpre et farouche ;
Que la joie et l'amour chantent comme un essaim
D'abeilles sur ta bouche.

Et puis regarde fuir, sans regret ni tourment
Les rives infidèles,
Ayant donné ton cœur et ton consentement
À la nuit éternelle ».
 
 

27/04/2015

757. La récente publication du recueil "Les Eblouissements"


 

756. Trois ouvrages de la Comtesse de Noailles, accessibles gratuitement en ligne















L'Association suisse "Les Bourlapapey"
Bibliothèque numérique romande
Case postale 60
1000 Lausanne 7
vient de publier aujourd'hui même une merveilleuse édition gratuite du recueil de poèmes "Les Eblouissements" de la Comtesse de Noailles.
A télécharger absolument ainsi que deux autres ouvrages du même auteur mis en ligne précédemment
Les liens nécessaires sont proposés ci dessous
----------------------------------------------
bourlapapey@bluewin.ch
contact@ebooks-bnr.com
www.ebooks-bnr.com
----------------------------------------------
http://www.ebooks-bnr.com/noailles-anna-de-les-eblouissements/
http://www.ebooks-bnr.com/tag/noailles-anna-de/
----------------------------------------------